Débuter avec Kickstarter (Partie 1)

 dans Développement, Jeux de société, Kickstarter

Kickstarter ce nom qui résonne dans les oreilles de tous les créateurs de jeux de société. Depuis une décénnie, cette plateforme démocratise littéralement la création du jeu de société et donne la chance à de petites compagnies comme Sphere Games, avec le jeu Fourmidable, Jackbro, avec le jeu Vikingar ou encore Goblivion, avec le jeu Goblivion, de faire connaître leurs produits. Il ne faut pas s’oublier là-dedans, car nous aussi nous avons fait campagne pour notre jeu Dark Mages (Magiciens de l’ombre).

Bref, arriver sur Kickstarter est comme l’étape finale du processus de création. C’est à ce moment précis qu’on va savoir si la communauté mondiale veut jouer à notre jeu. Parenthèse, quand je dis mondial, tout comme Dark Mages lors de notre première campagne, nous avons livré le jeu dans plus de 30 pays. Ceci dit, vous pouvez faire tout le playtesting que vous voulez, soit à travers vos amis (es) et familles, dans les boutiques de jeux, lors d’événements ludiques ou encore l’envoyer à des reviewers, une fois sur « Kick », c’est LE moment de vérité. Il va falloir que tu vulgarises les règles de ton jeu et que tu sois prêt à le faire connaître à cette communauté planétaire, et ce, en anglais S.V.P.

Dans ce texte, je vais vous donner des trucs pour bien vous préparer avant, pendant et après votre campagne Kickstarter. Mon but est de prévenir les mauvais coups et de vous fournir des outils pour atteindre vos objectifs. Il est à noter que je vais vous parler de NOTRE EXPÉRIENCE et dites-vous que lorsque vous allez vivre ce moment vous aussi, vous allez comprendre rapidement que c’est unique à chacun. Ready ?

#1. Établir un véritable objectif de financement

Dah… ce que le monde ignore, c’est bien cette règle et moi le premier… Lors de notre première campagne KS avec Dark mages, nous avions établi notre objectif à 10 000 $. Le but était d’être financé rapidement pour montrer aux backers que notre jeu cartonne et qu’ils manqueraient une chance en or de ne pas y contribuer. Toutefois, les coûts de production du jeu étaient beaucoup plus élevés (oui… même pour un jeu de cartes). J’ai vu de nombreux projets être financés, et que les créateurs ont décidé de canceller plus tard, car il n’aurait pas pu produire le jeu dû à un objectif trop bas. Ils pensaient faire un tabac monétaire, mais à l’inverse, il a fallu qu’ils cancellent leurs projets, ce qui peut faire mal à l’orgueil. Dans notre cas, nous avons allongé l’argent manquant de nos poches, ce qui nous a permis de produire le jeu et de le livrer à plus de 650 contributeurs dans 30 pays.

Dites vous une chose, le but premier d’aller sur Kickstarter, c’est d’obtenir le financement pour produire votre jeu. Il faut que vous soyez réaliste et penser aux coûts réel de production.

Voici donc une petite liste des frais à réfléchir (il peut manquer certains trucs) :

  • Préproduction
    • Démo à produire pour playtester
    • Événements pour faire connaître et tester ton jeu
      • Coût de la table/événement
      • Déplacement
      • Hôtel
      • Nourriture
      • Et bien sûr la bière !
    • Illustrations
    • Graphisme (boîte, règlements, cartes, etc.)
    • Révision et traduction (boîte, règlements, cartes, etc.)
    • Ton Site Web
    • Si tu as des miniatures (graphisme 3D + coût de production)
    • Réfléchir à tes Stretch Goals (on va y revenir plus tard)
    • Demande de soumission pour les coûts de ta production finale
    • Et si tu lances ta compagnie, n’oublie pas :
      • Professionnels (Notaire, avocat, comptable, etc.)
      • Frais d’enregistrement
      • Taxes
      • Papeterie et tout ce que j’oublie…
  • Prélancement KS
    • Démo à produire pour les reviewers + les frais de livraison
    • Production de ta vidéo pour Kickstarter
    • Production de ta page Kickstarter (révision et traduction)
    • Réfléchir aux coûts de livraison et faire des demandes de soumission pour des 3PL (Third Party Logistics)
    • Marketing (Google Ads, Facebook/Instagram Ads, BGG Ads, Kicktraq Ads, Reviewers, etc)
  • Durant la campagne KS
    • Marketing supplémentaire (événements de promotion, publicités, etc)
  • Post-lancement
    • La bière…
    • Ton temps (que tu ne calculeras pas)
    • Gérer le stress et l’anxiété
    • Livrer la marchandise à tes contributeurs !

En parallèle, si tu as bien développer ton approche, développer une belle communauté sur les réseaux sociaux et que tu as créé un engouement autour de ton projet, alors une fois arrivé sur Kick, bien, tu vas Kicker ! Rappelle-toi, établis bien ton objectif de financement, ne le sous-estime pas (voire jamais) et ne sois pas aveuglé par l’argent supplémentaire que tu peux faire. Si c’est le cas, ce sera ta récompense pour produire tes extensions ou tes nouveaux jeux.

J’espère que cette première règle a pu t’aider un minimum. Je vais revenir sous peu avec comment promouvoir ta campagne et quoi penser lors de la production de ta page Kickstarter.

Ne te gêne pas de laisser un commentaire si tu as des questions ou de quoi à rajouter !

Cheers,
Rick

 

 

Recommended Posts

Laisser un commentaire